Le blog de Good Organic Only, jus et cures detox bio livrés dans toute la France

Votre programme minceur en 3 semaines

Votre programme minceur en 3 semaines

Perdre ses quelques petits kilos superflus sainement et durablement, c’est possible si vous suivez ces conseils minceur.

1ère chose : avez-vous vraiment besoin de perdre du poids ?

Tout d’abord, commencez par vous situer en calculant votre indice de masse corporelle (IMC) de la façon suivante :

imc_goodorganiconly400px

Exemple : 52 kg pour 1,64, cela donne : 52 / (1,64X1,64) = 19,33

À titre de comparaison :

  • Chez l’adulte, un IMC normal est compris entre 18,5 et 25. Si votre IMC est inférieur à 18,5, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre médecin avant d’entamer votre programme minceur.
  • Jusqu’à un IMC de 30, vous êtes probablement en surcharge pondérale. Au-delà, on peut parler d’obésité, ce qui nécessite une prise en charge médicale.
  • Au-delà d’un IMC de 40, on parle d’obésité morbide avec risque aggravé de développer des maladies telles que le diabète, l’hypertension…

1. Faire une détox

1ère étape de la détox : drainer les émonctoires (3 jours)

Drainer vos émonctoires va vous permettre d’éliminer une première partie des toxines. Dans le cadre d’une alimentation adaptée, cela va déclencher une réelle perte de poids en agissant sur le foie.

Notre conseil : faire une cure de radis noir. Le radis noir facilite les fonctions d’éliminations dans les régimes amaigrissants,ce qui permet de lutter contre la constipation souvent liée au régime.

On peut le consommer :

  • en tisane à raison de 20 grammes d’extrait de radis noir par jour, infusés pendant 15 minutes dans 1 litre d’eau bouillante,
  • en teinture-mère : 100 gouttes de concentré de radis noir dans un peu d’eau le matin à jeun,
  • en shot concentré de radis noir de 3 cl. à boire le matin à jeûn (vous trouverez des shots déjà préparés dans les boutiques Good Organic Only).

Attention, évitez les cures de radis noir en cas ce calculs biliaires.

2ème étape de la détox : brûler les graisses

Se débarrasser du vieux pour faire place au neuf (3 jours, à renouveler tous les mois si envie)

Afin de partir sur une base saine, et remettre votre organisme à zéro, commencez par 3 jours de cure de jus de fruits et légumes crus et bio (et uniquement bio), pressés à froid à l’aide d’un extracteur (le mixeur ne vous sera d’aucune utilité ici : il chauffe les aliments et dégrade leurs vitamines et minéraux).

Pas d’extracteur ou pas le temps de préparer vos jus à la maison ? Good Organic Only vous livre vos jours de cures prêts à déguster en frais chez vous (valable pour toute la France). Votre cure sera faite de 1 booster de 3cl. à boire le matin à jeûn + 6 jus de 450 ml. à boire par jour. Vous recevez avec votre cure, un guide détox qui vous dira à quelle heure et dans quel ordre boire vos jus. Pour une perte de poids, préférez la cure Body.

(Re)prendre de bonnes habitudes post-cure (à garder toute la vie 😉)

Pour éliminer les mauvaises graisses de votre alimentation, préférer les plats maisons. Pendant vos courses, regardez bien les étiquettes et éviter le plus possible les produits contenant les ingrédients « graisse hydrogénée » ou simplement « huile végétale » car se sont souvent des huiles raffinées de mauvaise qualité.

Certaines plantes favorise l’effet brûle graisse telle que le thé vert ou le guarana. La théine (ou caféine) est tonique, diurétique, cardiotonique, et augmente la lipolyse (digestion des lipides du tissu adipeux). Eviter cependant d’en consommer le soir pour ne pas perturber le sommeil,

Pratiquez régulièrement une activité physique ou sportive régulière telle que la marche, le yoga, la natation…

2. Alléger les apports caloriques

Pour cela, privilégiez :

  • les fruits,
  • les légumes,
  • les céréales complètes.

Le mieux est de privilégier une alimentation issue de l’agriculture biologique.

Evitez surtout :

  • les laitages,
  • les graisses cuites,
  • la viande rouge,
  • les farines blanches,
  • le soda (même light),
  • les viennoiseries,
  • les biscuits industriels.

Tous ces aliments, riches en toxines diverses, surchargent le travail du foie et des reins.

Privilégiez donc l’apport en protéines végétales plutôt qu’en protéines animales.

3. Limiter la sensation de faim pour ne pas craquer

Pour cela, évitez les sucres rapides (bonbons, barres chocolatées, boissons sucrées).
Si vous sentez que vous n’allez pas tenir, accordez-vous une petite douceur dans le cadre de votre repas car, intégré avec d’autres aliments, l’assimilation du sucre sera ralentie et le pic de faim se fera moins ressentir.

Pour limiter la sensation de faim, misez sur les satiétants, avec leurs fameux effets coupe-faim. Leurs fibres solubles n’irritent pas les muqueuses, et gonflent en présence d’eau. De cette façon, elles remplissent l’estomac et la faim ne se fait pas ressentir. De plus, certains aliments « coupe-faim » améliorent le transit tout en ralentissant l’absorption des glucides et des lipides (et plus particulièrement le choléstérol).

Les plus réputés sont :

  • le konjac,
  • la pectine de pomme,
  • la gomme guar.

Attention : lorsque l’on en consomme, il est important de boire beaucoup d’eau ou d’infusions afin d’éviter l’obstruction du tube digestif. Les satiétants sont déconseillés en cas d’occlusion intestinale.


Des questions ? N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire. Notre nutritionniste répondra à toutes vos interrogations.